Cliquez ici pour désactiver le tracking de Google Analytics

"TRAITES NEGRIERES ET ESCLAVAGES, Comment Réparer les Irréparables Crimes contre l’Humanité"

Référence: LCE-91ANB32-LAJ

Disponible
Expédition possible sous 2 à 4 jours

23,00
+ Livraison /+ Delivery

A-FREE-CAN.COM | LIVRES > Colonialisme, Déportation & Esclavagisme: "TRAITES NEGRIERES ET ESCLAVAGES, Comment Réparer les Irréparables Crimes contre l’Humanité" par Lawoetey AJAVON

LE LIVRE: Longtemps considérée comme taboue, la question de la demande des réparations dues à l’esclavage et la Traite négrière est relancée à la faveur de la Loi Taubira en 2001.

Dès lors, elle nourrit plusieurs controverses en France, divise « pro- et anti-réparationnistes » et soulève un certain nombre d’interrogations : Qui doit réparer ?À qui ? Que doit-on réparer ? Comment réparer ? Pour les associations afro-descendantes -essentiellement antillaises, guyanaises et réunionnaises -, les réparations sont légitimes au regard des colossaux profits générés par les produits de la Traite négrière qui a contribué à l’essor et à la prospérité de la plupart des nations euro-américaines, grâce au travail gratuit, à la sueur et au sang de leurs ancêtres africains.

A contrario, elles dénoncent le délabrement actuel du tissu socio-économique et environnemental des Outre-Mers français.

Quant aux adversaires des réparations – élites politiques et intellectuelles -, ils relèvent l’incongruité et l’anachronisme d’une telle demande, au motif que les héritiers actuels des anciens esclavagistes ne peuvent être comptables des crimes perpétrés par leurs aïeux il y a 400 ans, et rappellent opportunément la prescription des crimes liés à l’esclavage par une loi de la République.

Mais au-delà, ce sont surtout les modalités et la nature des réparations qui divisent : réparations financières, matérielles, mémorielles ou symboliques ? Un consensus semble néanmoins se dégager autour de l’indispensable devoir de mémoire.

Enfin, qu’en est-il des réparations pour le continent africain, double victime des Traites négrières arabo-musulmane et européenne, et qui croupit encore sous le joug d’un néo-esclavagisme ?

L'AUTEUR: Lawoetey-Pierre Ajavon est Docteur 3ème cycle en ethnologie et Docteur d’État en anthropologie des sociétés orales et chercheur en histoire de l’esclavage. Essayiste, enseignant, et auteur de plusieurs articles dans des revues spécialisées et d’ouvrages sur l’esclavage et les Traites négrières, il est également chercheur associé à plusieurs centres d’étude et de recherche sur les problématiques afro-descendantes en Amérique et Sud et dans la Caraïbe : Brésil, Suriname, Haïti et Cuba

♦♦♦ ♦ ♦♦♦

344 pages | ISBN : 978-2-38166-007-3  | Parution : 11/2020

Plus d'informations sur le produit

Google_Product_Category Médias > Livres

Nous vous recommandons aussi

*
Le prix n'inclut la livraison . / The price does not include delivery .

Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi commandé

"KHEPERA IRT RÊ c1" - (Bijou)
4,91 / unité(s) *
*
Le prix n'inclut la livraison . / The price does not include delivery .

Parcourir également ces catégories : LIBRAIRIE, Librairie, STORE, POLITIQUE, POLITIQUE, POLITIQUE, COLONIALISME, DÉPORTATION & ESCLAVAGISME, COLONIALISME, DÉPORTATION & ESCLAVAGISME, ÉTUDES POSTCOLONIALES, ÉTUDES POSTCOLONIALES, HISTOIRE, HISTOIRE, CARAÏBES & GUYANE